Une nouvelle (petite) voirie communale à Yvoir…

2015-10-01 09.52.55.jpg

La vallée du Bocq est une destination privilégiée des randonneurs de toutes sortes.  C’est à partir de Bauche (hameau du village d’Evrehailles) et en remontant vers l’amont que la vallée offre son aspect le plus préservé sur le plan naturel.  Si la remontée de la vallée ne pose aucun problème de Purnode jusqu’à Spontin (nombreux chemins publics ou innommés balisés), il n’en va pas de même entre Bauche et Purnode-Station où il n’existe aucun chemin ou sentier public.  

 

Durant de nombreuses années, les randonneurs ont contourné cette difficulté de deux manières:

 

  • soit en empruntant l’assiette de l’ancienne voie de chemin de fer
  • soit en suivant un chemin privé qui court le long du Bocq entre le château d’Harnoy et les bois communaux d’Yvoir (ancienne limite entre les communes de Durnal et d’Evrehailles).  Ce chemin / sentier est en très bon état et, vu son utilisation assez intensive (y compris par des cavaliers), ne nécessité que peu d’entretien régulier.

 

Depuis la saison touristique 2015, le train touristique du Bocq utilise à nouveau de manière régulière la voie ferrée entre Purnode et l’entrée de Bauche où un quai a été installé.  Le Chemin de Fer du Bocq propose donc désormais un très beau parcours entre la gare de Spontin et un terminus (provisoire) à Bauche.  Conséquence de la remise en exploitation de la voie ferrée, les randonneurs, promeneurs et autres marcheurs ne peuvent plus utiliser cette alternative pour « faire » la balade de la vallée du Bocq (risque et infraction pénale).  Seule demeure donc la seconde solution. 

 

Vu le caractère privé de ce chemin et son statut incertain en tant que voirie communale, vu aussi la difficulté de finaliser un accord à l’amiable de passage avec la totalité des propriétaires concernés (voir un article de 2012 sur ce même blog…), le Groupe Sentiers a proposé au Collège communal d’Yvoir de lancer la procédure de création d’une nouvelle (petite) voirie communale sur ce tracé, comme le permet désormais le Décret wallon du 6 février 2014.  La Conseil communal a approuvé à l’unanimité cette proposition qui va se traduire dans les mois qui viennent notamment par un projet de délimitation de la voirie, une enquête publique, etc.

 

 

Nous tiendrons bien sûr informés nos amis des sentiers de l’évolution de ce beau projet, indispensable au développement du tourisme doux à Yvoir et en parfaite synergie avec les activités de nos amis du Chemin de Fer du Bocq…

2015-09-18 10.04.07.jpg

Journées du Patrimoine à Poilvache

P1120157.JPG

Le groupe Sentiers d’Yvoir s’est associé à l’ASBL Les Amis de Poilvache à l’occasion des Journées du Patrimoine 2015 qui se sont déroulées les 12 et 13 septembre 2015 partout en Wallonie.  

Le dimanche 13 septembre après-midi, une cinquantaine de personnes ont participé à une balade guidée au départ de Poilvache sur la thématique de la Révolution Brabançonne de 1790.  L’après-midi a démarré par la visite du bivouac conjoint du Bataillon des Canaris  et du 8e Régiment d’Artillerie de Namur.  Ces deux groupes namurois ont reconstitué, pour le plus grand plaisir de tous les participants, un événement historique qui s’était déroulé à Poilvache il y a 225 ans: les troupes « belgiques » (les « patriotes » de la Révolution Brabançonne), comptant en leur sein, un détachement de Canaris, ont pris le poste d’artillerie de Poilvache tenu par les Autrichiens.  Ce fait d’armes mémorable -mais sans lendemain pour la Révolution- a ainsi été commémoré de façon vivante et… très sonore.  

C’était là le prétexte pour emmener ensuite les marcheurs, dans le temps et dans l’espace, vers Anhée et, plus spécialement le lieu-dit Champioule où se trouvait le camp des « Patriotes » belges.  Le trajet permit aussi d’évoquer quelques autres personnages et bâtiments locaux représentatifs de ce temps des révolutions: la famille de Néverlée, les familles de Gaiffier et de Montpellier, les châteaux de Houx et de Senenne… Une manière bien agréable de faire revivre une histoire trop souvent oubliée.

C’est donc la tête pleine d’histoire et … bien essoufflés que les marcheurs de ce dimanche regagnèrent le plateau de Poilvache, sans doute par le même chemin pente que celui suivi par les Canaris en 1790…

Vous trouverez ici à gauche un petit album-souvenir de cette agréable journée !

Balade guidée dans un parfum de poudre à Poilvache !

11013600_907131102692932_1419265897710763244_o.jpg

Il y a 225 ans, nos provinces vivaient la « Révolution Brabançonne ».  Une armée de « Patriotes » s’était levée pour combattre les troupes autrichiennes.  Vers l’été 1790, la vallée de la Meuse constituait la ligne de front séparant les deux partis.  Poilvache sert de poste d’observation et d’artillerie aux Autrichiens.  En face, dans la plaine d’Anhée, on trouve le campement des régiments de Patriotes , dont les célèbres « Canaris »… Contre toute attente, ces soldats de fortune parviendront à s’emparer (brièvement) du promontoire de Poilvache.

C’est cet épisode oublié de notre histoire que le « Bataillon des Canaris du Major Dumonceau » et les « Artilleurs de la Citadelle de Namur » feront revivre lors d’un bivouac organisé pour les Journées du Patrimoine.  Au programme: « école du soldat », salves d’infanterie, tirs de la pièce de Gribeauval, visites guidées du site, balade guidée… Le site de Poilvache et toutes les activités proposées seront accessibles gratuitement durant les deux jours !

Le groupe Sentiers d’Yvoir s’associe à cet événement en organisant une balade guidée exceptionnelle qui conduiront les participants sur les traces des combats de 1790 à Poilvache et dans la plaine d’Anhée.

En pratique:

Dimanche 13 septembre à 14H

Rendez-vous au pavillon d’accueil de Poilvache (chemin de Poilvache à Yvoir – par la route d’Yvoir vers Spontin, tourner à gauche au panneau « Poilvache » à hauteur d’Evrehailles).

Distance: +/- 9 km

Durée: +/- 3 H

Bonnes chaussures de marche très vivement conseillées !

Participation gratuite mais réservation obligatoire (Patrick EVRARD – evrard@me.com – 0479 104425)

Pour plus d’informations sur les autres activités des Journées du Patrimoine à Poilvache, nous vous invitons à visiter le site web de Poilvache.

 

A Bouvignes: l’histoire en marche ou l’histoire en marchant…

Bouvignes en face 2.jpg

La Maison du patrimoine médiéval mosan vous propose une visite hors les murs le dimanche 5 juillet.

Face à Bouvignes, sur la rive droite de la Meuse, se dresse un versant abrupte recouvert de landes appelées « pelouses calcaires ». Dès le Moyen Age, les bergers venaient faire paître leurs troupeaux de moutons et de chèvres. Ces pâtures ancestrales ont empêché la reforestation et le développement de ces pelouses rases où foisonnent une flore et une faune luxuriante.

Robert Lambert, conservateur de la réserve naturelle de Devant-Bouvignes et passionné d’histoire, vous fera découvrir ces richesses naturelles ainsi qu’une autre facette de l’histoire de Bouvignes.

Rendez-vous à l’écluse de Leffe sur la rive droite de la Meuse à 15h00.

Chaussures de marche recommandées.

Inscription obligatoire à la MPMM 082/22 36 16 ou info@mpmm.be

Le 5 juillet également, comme chaque premier dimanche du mois, visite libre gratuite à la Maison du Patrimoine Médiéval Mosan (musée et exposition ‘Né quelque part, hier et aujourd’hui’).

Le hameau de Bauche va entrer dans une ère nouvelle…

CFBocq Bauche Micheline.jpeg

Cette fois, les choses se précisent… Depuis plusieurs mois déjà les courageux bénévoles de l’ASBL « Patrimoine Ferroviaire et Tourisme » travaillent à hauteur de Bauche sur l’ancienne voie de chemin de fer n°128.  Ils ont procédé à l’enlèvement des voies et traverses anciennes, inutilisées depuis plus de 50 ans.  Bientôt, dans les toutes prochaines semaines, les nouvelles traverses et les nouvelles voies seront posées.  Tout sera donc prêt pour accueillir au printemps les premiers convois touristiques qui effectueront désormais la liaison Ciney-Evrehailles-Bauche.

Avant cela, on pourra encore assister à un travail spectaculaire à hauteur de l’ancien pont de chemin de fer qui surplombe le chemin d’Harmonie.  Ce pont, en métal, a lui aussi souffert des ans et des saisons.  Vers le 3 mars, le pont va être « déplacé » en vue de subir une cure de jouvence.  Comme le dit Alain Defechereux, responsable de l’ASBL: « Le pont sera chargé sur camion durant la journée et circulera en transport exceptionnel de nuit vers Andenne.  Dans cette localité se trouve une petite société qui effectue des travaux de sablage peinture et réparations mécaniques de ce genre de structure. Fin mars le pont reviendra tout beau/tout propre et sera reposé sur ses culées. »  Les grands travaux donc à Bauche…

Bien sûr, les riverains de la voie de chemin de fer seront personnellement tenus au courant du calendrier des travaux (et des petits inconvénients que ceux-ci pourront générer) par un courrier « boîte aux lettres ».

Pourquoi parler « rail » dans ce blog du groupe Sentiers ?

C’est que cette extension de la liaison ferroviaire touristique dans la vallée du Bocq ouvre de nouvelles perspectives aux touristes désireux de combiner découverte de la vallée en chemin de fer historique et marche à pied… Bauche est en effet un carrefour important de sentiers vicinaux balisés où le randonneur aura l’embarras du choix… De magnifiques chemins forestiers peuvent ainsi le conduire jusque dans les bois communaux de Durnal pour redescendre vers la gare de Purnode; de là il peut opter pour un retour à pied jusqu’à la gare de Dorinne-Durnal, voire celle de Spontin.  D’autres combinaisons sont possibles: des chemins forestiers conduisent au village d’Evrehailles d’où l’accès « vert » jusqu’à la gare SNCB d’Yvoir (liaison cadencée horaire vers Namur, Bruxelles, Dinant…) est particulièrement aisé.  En suivant le premier tronçon de « l’Arrêt Vert » Godinne-Yvoir, les marcheurs peuvent aussi parcourir les versants de la vallée du Bocq en aval de Bauche vers Tricointe, le panorama de la Croix-d’Al-Fau pour finalement rejoindre la gare SNCB de Godinne.  D’autres escapades vers Crupet, plus beau village de Wallonie, sont également possibles par d’antiques chemins vicinaux…

Il va de soi que le groupe Sentiers participera avec grand plaisir à l’inauguration de cette nouvelle halte du Chemin de Fer du Bocq, prévue vraisemblablement en juin 2015.

Plus d’informations bien sûr sur ce blog !

Balades guidées annoncées pour 2015…

DSC00040.jpg

La fin d’une année et l’amorce d’une année nouvelle constituent toujours une occasion de prendre de bonnes résolutions… Nous mettrons donc ce bon principe en application pour nos balades guidées…

Au programme de 2015, les amateurs de marche (un peu), de géographie et d’histoire locale (beaucoup) peuvent déjà inscrire à leur agenda les événements suivants (à confirmer bien sûr en temps utile):

  1. Samedi 28 mars 2015 à 14:00 – Vieille Ferme de Godinne – « La Meuse, un fleuve domestiqué » – dans le cadre des Journées Wallonnes de l’Eau
  2. Samedi 16 mai 2015 – toute la journée : grande randonnée guidée et commentée « Sur les traces de Rommel en Haute Meuse » – dans le cadre du 75e anniversaire de la campagne de mai 1940 – en collaboration avec le Musée du Souvenir de Haut-le-Wastia
  3. samedi 12 ou dimanche 13 septembre 2015 – heure de départ à préciser – balade guidée et commentée au départ probable de Houx dans le cadre des Journées du Patrimoine (à confirmer)
  4. un week-end en octobre: activité « Rendez-Vous sur les Sentiers » sur Evrehailles-Yvoir (à préciser)

Nous restons aussi ouverts à toute suggestion d’activités nouvelles ou supplémentaires.  N’hésitez pas à nous en faire part: Patrick Evrard – 0479 10 4425

Un nouveau site web consacré à Spontin

Spontin Patrimoine web.jpg

L’ASBL « Patrimoine de Spontin » vient de déposer sous le sapin un très joli cadeau pour tous les passionnés d’histoire locale mais aussi pour les touristes et visiteurs de notre belle vallée du Bocq. 

Le site « Spontin Patrimoine » offre une remarquable et très complète présentation du village le plus oriental de l’entité communale d’Yvoir.  Le patrimoine local y est évidemment à l’honneur mais aussi à travers lui la riche histoire de ce qui fut, sous l’Ancien Régime, l’un des plus beaux fiefs de la Prévôté de Poilvache.  Des notices claires et bien illustrées sont consacrées au célèbre château, au « nouveau » moulin sur le Bocq, aux Sources de Spontin, aux événements d’août 1914, etc.

Toute une section du site est consacrée aux nombreuses promenades proposées à partir du Moulin de Spontin ou à partir de la gare.  Une bonne raison pour inviter tous les amis de la marche à rendre une petite visite virtuelle à Spontin… suivie, nous n’en doutons pas, d’une visite « en chair et en os » de cette « perle du Bocq »… 

Un « Rendez-Vous sur les sentiers » différent à Yvoir en 2014

DSC00035.jpg

Près d’une trentaine de promeneurs avaient répondu à l’invitation lancée par le groupe Sentiers d’Yvoir pour ce samedi 29 novembre 2014.  Il n’était pas question cette fois, à la différence des précédentes éditions, de réhabiliter un sentier vicinal en mauvais état.  Comme nous l’avions annoncé sur ce blog, il s’agissait plutôt de faire ensemble de la « Sentier-Fiction » en tentant d’imaginer de futures liaisons douces dans le cadre de deux projets d’aménagement du territoire de grande envergure impactant au total près de 30 ha de terrains.

Si le projet d’affectation en zone d’habitat des terres agricoles du Chenois est introduit depuis quelque temps déjà à la Région wallonne (voir notre article à ce sujet en 2011), le projet de « Plan Communal d’Aménagement » (PCA) du Launois est quant à lui actuellement soumis à enquête publique.  Nous avons donc pris « prétexte » de l’opération « Rendez-Vous sur le Sentiers » pour organiser une visite de terrain du site du Launois.  Nous avons bien sûr utilisé dans toute la mesure du possible des voies douces (voies piétonnes dans le lotissement SNT du Launois et sentier innommé dans la zone de l’ancienne carrière Evrard).

Deux thématiques principales ont été abordées au cours de cette (courte) balade d’un peu plus de 3 km: l’historique d’Yvoir et de son urbanisation d’une part et le Plan Communal d’Aménagement du Launois d’autre part.  La première thématique a permis de rappeler le développement d’Yvoir depuis le Moyen-Âge, en particulier depuis la révolution industrielle: quartier ouvrier des rues du Blacet et du Redeau, quartier de Lhonneux avant la guerre de 40’, cité-jardin du Launois dans les années 60’ et futur lotissement du Chenois dans les prochaines années.  La seconde thématique fut l’occasion de rappeler l’histoire parfois tumultueuse de la zone de loisir du Launois depuis le début des années 70’ mais l’accent fut bien sûr mis sur la présentation du PCA.  Les participants (dont, très logiquement, plusieurs habitants du quartier) purent ainsi, sur le terrain, se rendre compte de l’implantation future des divers types de bâtiments prévus au PCA.  Les questions d’accessibilité du site furent aussi abordées tant pour les voitures que pour les usagers faibles.  On mit aussi en évidence les possibilités d’interconnexion en mobilité douce entre le village d’Yvoir, l’éventuel futur complexe de vacances du Launois , la future zone d’habitat du Chenois et le village d’Evrehailles.

Cerise sur le gâteau: tout cela se déroula sous un soleil radieux…

Merci à tous les participants!

Pour rappel: l’enquête publique est ouverte jusqu’au 15 décembre 2014.  Les habitants intéressés sont invités à consulter le dossier complet auprès de l’administration communale d’Yvoir (service de l’Urbanisme).

Le mini album-photo est à découvrir sur ce site aussi.

Rendez-Vous sur les Sentiers à Yvoir

IMG_2742.jpg

Pour la 5e année consécutive, le groupe Sentiers d’Yvoir organise l’opération RDVS sur le territoire communal.  Pas question cette année de réhabilitation d’un sentier disparu ou en mauvais état… il faudrait cette fois plutôt parler de « Sentier-Fiction’… En effet, nous vous invitons cette année à re-découvrir des liaisons douces existantes autour du centre d’Yvoir mais aussi des liaisons douces à développer dans le cadre du PCA du Launois (Plan Communal d’Aménagement) et de la création d’une vaste zone d’habitat sur les terrains contigus du Chenois (le tout étant situé entre les rues des Vergers, du Jauviat et d’Evrehailles).

Le PCA du Launois fait actuellement l’objet d’une enquête publique (qui se clôture le 15 décembre 2014).  La balade qui vous est proposée le 29 novembre 2014 permettra aussi aux participants de se rendre compte sur place du projet d’aménagement soumis à enquête publique mais elle ne remplace bien sûr pas la consultation des documents officiels à la Commune.

Nous vous invitons donc à participer à une balade pédestre, guidée et commentée, de 4 km à partir du centre d’Yvoir le

samedi 29 novembre 2014 à 13H30

 

Rendez-vous à la maison communale d’Yvoir, rue de l’Hôtel de Ville à 5530 Yvoir

Longueur: 4 km en boucle (retour au point de départ)

Durée de la balade: 2H30’

Bonnes chaussures de marche indispensables (dénivelés)

Pas accessible aux voitures d’enfant et PMR

Plus d’informations: Patrick Evrard – 082 612340 ou 0479104425 ou evrard@me.com

RDVS2014 flyer recto.jpg

Des nouvelles de quelques uns de nos sentiers

Purnode SV14 IGN.jpg

Sentier communal n°14 de Purnode vers « les hauts cortils »

Ce beau sentier de village assure la liaison entre l’église et le haut de la rue de la Goïette à Purnode.  Par sa connexion avec la rue des « hauts cortils » -qui longe l’ancien cimetière-, il permet aussi une liaison aisée entre la rue Goïette et le quartier des écoles ou le nouveau cimetière.

Le lieu-dit des « hauts cortils » est attesté à Purnode depuis le 16e siècle.  Il apparaît en effet dans un acte de 1579.  Compte tenu de la présence de l’ancienne église sur le site de l’ancien cimetière, il n’est pas douteux que la rue des hauts cortils et sa prolongation par le sentier vers la Goïette constituent uns voirie villageoise très ancienne.

Ce sentier a toujours été utilisé par les habitants de Purnode mais certains tronçons étaient devenus au fil du temps moins praticables notamment pour les mamans avec voiture d’enfant.  Le service des Travaux de la commune vient récemment de sérieusement réhabiliter le tronçon concerné.   Le résultat est appréciable….

DSC00004.jpg

IMG_2667.jpg

Sentier innommé I3 d’Evrehailles – Tracé du SGR126

Paysage carrieres HLW 131210 point B global.jpg

Le sentier i3 d’Evrehailles est bien connu des randonneurs… et pour cause, il constitue un très beau tronçon du Sentier de Grande Randonnée (SGR) n°126 Bruxelles – Namur – Membre-sur Semois.  Le sentier permet en effet de réaliser la jonction entre le hameau de la vallée du Bocq, à hauteur de la Gayolle, et le village d’Evrehailles.  Le parcours est certes sportif mais la récompense est à la hauteur de l’effort: au sommet de la sévère côte boisée s’ouvre en effet un magnifique panorama sur les carrières (toujours en activité) de la vallée du Bocq.

Evrehailles i3 IGN.jpg

Ce « sentier », dans sa remontée de la vallée, suit tout d’abord le tracé de l’aqueduc de Vivaqua jusqu’à la tête de siphon située sur le versant sud de la vallée.  Cet aqueduc conduit les eaux pompées à Spontin-Senenne et à Durnal-Crupet jusque dans l’agglomération bruxelloise.  La tête de siphon permet à l’eau -par simple principe gravitaire- de franchir l’important dénivelé que constitue la vallée du Bocq.  A partir de la tête de siphon, le sentier i3 quitte le tracé de l’aqueduc pour continuer à s’élever rapidement dans les bois communaux de Fontelenne avant de rejoindre le plateau d’Evrehailles.

Outre son statut de sentier de GR, le sentier i3 d’Evrehailles a également été retenu dans le cadre du projet de liaisons inter-village en mobilité douce pour assurer la liaison entre Evrehailles et la Gayolle. 

Le sentier est directement concerné par une modification de plan de secteur demandée par les carrières de Haut-le-Wastia qui exploitent l’une des carrières de grès d’Yvoir.  La modification demandée vise à faire passer en zone d’extraction la zone forestière que traverse actuellement le sentier i3.  Il va de soi qu’une telle modification -si elle est acceptée- impliquera au minimum une modification du tracé du sentier et du SGR.

La procédure modificative n’en est qu’à ses débuts.  Une enquête publique aura bien sûr lieu.  Néanmoins, le bureau d’études chargé de préparer le dossier a déjà été sensibilisé à la problématique et nous a assuré qu’il ne serait en tout cas pas question de supprimer le sentier mais bien de proposer une adaptation de son tracé à la limite de la future zone d’extraction.

Nous suivrons bien sûr attentivement ce projet et nous veillerons tout particulièrement au maintien d’un point de vue remarquable sur le tracé du sentier.

DSC04997.jpg

Sentier innommé i6 d’Yvoir – Du Launois à Evrehailles

Le sentier i6 assure une liaison douce remarquable entre le coeur d’Yvoir et le village d’Evrehailles.  Il part de la rue des Vergers, dans le quartier du Launois, pour rejoindre l’extrémité ouest de la rue du Jauviat à Evrehailles.  Ce sentier est également utilisé pour l’une des promenades balisées du Syndicat d’Initiative d’Yvoir.

Evrehailles i6 IGN.jpg

Le sentier présente la particularité de traverser l’ancienne zone de loisir du Launois.  Cette zone fait actuellement l’objet d’un projet de Plan Communal d’Aménagement.  L’avant-projet a été approuvé par le Conseil communal du 20 octobre 2014.  Il est soumis à enquête publique à partir du 12 novembre jusqu’au 15 décembre 2014. Le projet vise à la création d’un vaste complexe de vacances comprenant logements individuels, structures hôtelières et infrastructures sportives.

L’avant-projet et l’étude d’incidences environnementales qui l’accompagne ont bien mis en évidence l’importance du maintien de cette voirie réservée aux usagers lents dans le cadre du futur Plan Communal d’Aménagement du Launois.

DSC05773.jpg

Nous pensons aussi que les options prises dans le cadre de ce PCA doivent être cohérentes avec le développement futur probable d’une vaste zone résidentielle de +/- 15 hectares (entre 140 et 180 logements individuels) au lieu-dit du Chenois, sur des terrains directement contigus au futur complexe du Launois.  Il sera particulièrement important de « penser » la mobilité douce de manière globale pour ces deux sites et en connexion avec les villages d’Yvoir et d’Evrehailles.

Nous avons déjà formulé à ce sujet des propositions dans le cadre de l’étude préalable du projet du Chenois.  Nous reviendrons sur ces différentes pistes dans le cadre de l’enquête publique qui sera lancée le 12 novembre.

Nous ne manquerons pas de rester vigilants à l’évolution de ce dossier. 

Sentiers vicinaux n°12 et 13 de Houx.

Ces sentiers font actuellement l’objet d’une procédure en justice lancée par la société propriétaire des bois traversés (voir notre dernier article à ce sujet).  La procédure vise à obtenir la suppression  de certains tronçons et le déplacement d’autres tronçons de ces sentiers.

Avec l’asbl « tinéraires Wallonie », nous nous sommes portés parties intervenantes volontaires à cette affaire en vue d’éviter notamment la suppression d’un important tronçon du sentier n°13 qui permet un maillage important entre Champalle, Poilvache et Devant-Bouvignes.

Une prochaine audience est prévue à la fin du mois de janvier 2015.