Environnement, propriétés privées… Respect !

IMG_0083.jpg

Découvrir en marchant notre région, nos bois et nos vallées, est un plaisir dont on ne se lasse pas !  Nos communes de la haute Meuse, du Condroz et de la Meuse namuroise proposent aux randonneurs un choix immense d’itinéraires balisés.  Ces itinéraires sont souvent tracés de manière à faire découvrir les aspects les plus typiques ou les plus remarquables d’un terroir.  Souvent, à côté de ces itinéraires balisés, chaque commune dispose encore de plusieurs kilomètres de sentiers ou chemins vicinaux dont le caractère public a été affirmé par une loi de 1841. 

Malgré cette offre abondante de chemins accessibles au public, il n’est malheureusement pas rare de constater que des chemins forestiers privés soient utilisés sans autorisation.  Et cela n’est pas souvent dû à la distraction… En effet, ces chemins sont presque toujours identifiés par les panneaux « propriété privée » et leur accès est généralement fermé par une barrière.

Notre blog a pour vocation la mise en valeur des voiries lentes, forestières, rurales ou villageoises dans le respect de l’environnement, de la forêt et des droits des propriétaires privés.  Pour paraphraser une chanson déjà ancienne: « la balade des gens heureux » respecte dans toutes ses dimensions le milieu qui les accueille.  Ne pas respecter les règles de bonne conduite en matière de promenades peut constituer une infraction (par rapport au Code Forestier, par exemple).  De plus les interdictions d’accès sont rarement « gratuites »: elles visent, selon les cas, à protéger une zone de pêche ou de chasse (notamment dans le cas des affûts), un environnement fragile et sensible ou des situations spécifiques comme des zones de captage d’eau potable.

Au nom de tous les défenseurs des voiries vicinales, je me permets donc de lancer un appel à tous les utilisateurs de nos chemins ruraux ou forestiers afin qu’ils respectent les propriétés privées et, plus généralement, les interdictions légitimes de passage.

Dans le cas où, malgré tout, le doute est permis (par exemple: fermeture d’un tronçon renseigné comme public sur le site Balnam), il est conseillé de consulter le service Environnement de la commune d’Yvoir (Carine Pallant – 082 610373 ou environnement@yvoir.be).

Rappelons encore que le Service Public de Wallonie a élaboré un code de bonne conduite du promeneur qui est présenté en détail sur un site internet dédié: http://enforet.wallonie.be.

Merci pour l’aide et la collaboration de toutes et tous,

Patrick EVRARD

DSC00001.JPGDSC00017.JPG

Bientôt le printemps chez Sentiers.be…

Hestroy.jpg

Bel arrivage d’articles en février sur le site de Sentiers.be

Epinglons en particulier

  1. un article consacré aux modes de suppression de voiries vicinales et à la très importante notion d’intérêt général (accès d’origine en cliquant ici).  La position défendue ici ne réjouira sans doute pas tous ceux qui souhaitent « rationnaliser » le réseau des voiries vicinales.  Les arguments avancés méritent pourtant bien plus qu’une attention simplement polie…
  2. un article consacré à certaines conséquences de la nouvelle approche de la prescription trentenaire en Wallonie (accès d’origine en cliquant ici).  On se souvient que le Parlement Wallon a approuvé le 1er juin 2011 un projet de décret visant initialement à supprimer la prescription extinctive (après 30 ans de non-utilisation) des sentiers et chemins vicinaux.  Ce décret a été amendé et a finalement prévu, d’accompagner la suppression de la prescription d’une actualisation de l’Atlas des chemins vicinaux.  L’article expose les enjeux de cet amendement.  Le sujet intéresse particulièrement notre commune dans la mesure où Yvoir a été retenue comme commune-pilote dans le cadre d’une opération de mobilité douce dont l’une des étapes a été d’établir un état des lieux des sentiers et chemins sur le territoire communal.  Le groupe Sentiers d’Yvoir défend vigoureusement la position défendue par Sentiers.be et visant notamment à associer étroitement la population à un tel inventaire.
  3. et enfin l’appel lancé à participer au grand évenement solidaire et marcheur: le Oxfam Trailwalker… (article d’origine en cliquant ici)

Trailwalker.jpg

La chasse en battue: c’est fini pour cette saison…

broc-3.jpg

Comme chaque année en Région Wallonne, le jour de l’An marque la fin de la période durant laquelle les chasses en battue sont autorisées dans nos forêts.  Les promeneurs et autres utilisateurs « non armés » de nos bois ne seront donc plus confrontés aux célèbres affiches rouges d’interdiction de passage.  Un souci de moins lorsqu’il s’agit de préparer sa randonnée.

Le groupe Sentiers d’Yvoir voudrait, en concertation et en collaboration avec le cantonnement du DNF de Dinant, améliorer, à partir de la prochaine saison de chasse, l’information des usagers sur le calendrier des chasses.  On pourrait, par exemple, remplacer l’actuel calendrier (présenté sous forme d’un tableau pas toujours facile à interprèter pour qui ne connaît pas avec précision les limites des divers bois de la commune) par la publication sur le Web des zones de chasse sous forme de cartes topo.

Dans l’attente donc, bonnes promenades dans les bois… tout en n’oubliant pas de tenir compte des interdictions ponctuelles (du type « risque de feux de forêt » qui restent possibles tout au long de l’année).

Signalons encore que la prolongation jusqu’au 31 janvier 2012 de l’ouverture de la chasse à l’approche des cervidés qui vient d’être décidée par le Gouvernement Wallon devrait être sans conséquence pour l’accès aux bois et forêts (seules les chasses en battue impliquent en effet des fermetures formelles des territoires de chasse).  Pour plus d’info sur cette mesure du GW: cliquer ici.

Pour plus de renseigenments sur la circulation dans les bois et forêts, vous pouvez visiter le site de la région Wallonne consacrée à ce sujet

RW Chasse panneaux officiels.jpg